22 rue Hélène jackubowicz, 75020 paris

Résumé des échanges du 15 avril avec Freenow

Participants à la réunion

· Atyf Radoine, Président, VTC de France

· Jasmine Makhlouf, Relation avec les applications, VTC de France

· Michel Ferrarese, Relation avec les applications, VTC de France

· Dimitri Tsygalnitzky, GM France, FREENOW

· Theo Barnes, Head of Marketplace Operations, FREENOW,

· Hugo Michel, Head of Service Operations, FREENOW

Propos liminaires de VTC de France

· Volonté de dialogue et d’indépendance

· Refus de la violence et des actions coup de poing

· Siège à la CLT3P

· Collaboration étroite avec les boers

· Leur première cible a été Uber, depuis évolution très favorable du dialogue : ils sont consultés de manière systématique et se sentent plus écoutés

· Les problèmes viennent maintenant de chez FREENOW et Bolt, où des chauffeurs ont fait remonter des problèmes

· C’est la raison pour laquelle ils ont souhaité cette rencontre, dont ils ont informé le ministère des Transports et la CLT3P

Propos liminaires de FREENOW

· Dimitri présente FREENOW et son histoire

· Il se réjouit de cette opportunité d’échanger et créer un dialogue

Principaux point de discussion

PUBLICITÉ
· VTC de France : Des chauffeur se sont sentis insultés par une des affiches de la dernière campagne de FREENOW (celle où un passager a les doigts dans le nez – certains l’ont pris comme un manque de respect)

Réponse de FREENOW : Présentation d’excuses si l’affiche a été mal comprise, l’objectif était de montrer que malgré le changement de nom le service reste le même

APPLICATION

· VTC de France : Manque de clarté sur les frais d’annulation : ils n’apparaissent pas, ce qui amène les chauffeurs à se demander s’ils sont bien versés. Certains chauffeurs affirment ne pas avoir été payés.

Réponse de FREENOW : Confirmation que les frais sont payés. FREENOW ne pouvant pas les facturer aux clients pour le moment, c’est même l’entreprise qui indemnise actuellement les chauffeurs. Vérification faite manuellement par Hugo et son équipe (VTC de France fait remarquer que ces formalités – prise de contact, mail etc. – pour signaler un problème sont pesantes et chronophages, ce qui aboutit à ce que certains chauffeurs ne les reportent pas). Mais FREENOW comprend la demande de transparence des chauffeurs et a conscience que le montant correspondant aux frais d’annulation n’est pas assez clairement indiqué : un travail est en cours pour résoudre ce problème d’ici à T3 2021.

· VTC de France : Il y a un problème avec les courses libres : l’attente n’est pas facturée.

Réponse de FREENOW : L’auto-ajustement est une de nos priorités et sera bientôt mis en place.

· VTC de France : pour les pourboires, l’application ne propose que des montants équivalent à un % du prix de la course. Ce n’est pas très flexible.

Réponse de FREENOW : Conscient que ce modèle n’est pas parfaitement adapté à la culture française. Mais les données montrent que c’est en fait à l’avantage des chauffeurs, dont les pourboires augmentent avec ce système.

SANCTION DES CHAUFFEURS

· VTC de France : Souhaiterait avoir plus de détails sur la politique de FREENOW en la matière. La mise en place d’une commission est-elle prévue ? Quid des cas de violence ou d’insulte ?

Réponse de FREENOW : Description de la procédure (en cas de note inférieure ou égale à 3 étoiles, l’équipe d’Hugo est notifiée, et, sauf si le client a mis une mauvaise note sans motif valable, appelle le chauffeur pour faire le point / système de point : lorsque les chauffeurs en perdent trop ils sont déconnectés / mais droit à l’oubli après plusieurs semaines sans problème). La déconnexion est automatique en cas d’agression.

Plutôt que la mise en place d’une commission qui ne serait pas très souple dans son fonctionnement, FREENOW propose de communiquer directement avec VTC de France : ça permettra de faire rapidement remonter les problèmes et de les traiter de manière plus simple et efficace.

· VTC de France : Certains chauffeurs font remonter un certain laxisme de FREENOW sur la question de la suspension des chauffeurs n’ayant pas renouvelé leur assurance, carte verte etc. Chez Uber la suspension est automatique.

Réponse de FREENOW : La situation est compliquée sur le plan juridique. Il n’y a pas d’obligation de suspension, y procéder de manière automatique pourrait être une source de contentieux.

FAUX CHAUFFEURS

· VTC de France : Boers (notamment dans le 92, 73 % des faux chauffeurs démasqués travailleraient chez FREENOW) comme chauffeurs font remonter un sérieux problème de faux chauffeurs chez FREENOW (notamment via les capacitaires, et des pratiques de location de compte), qui interroge sur la volonté de l’entreprise de sérieusement lutter contre ce problème. Que fait FREENOW pour valider que le conducteur est bien le chauffeur censé conduire le véhicule ? Quid de la reconnaissance faciale mise en place par Uber ?

Réponse de FREENOW : La lutte contre les faux chauffeurs est une priorité de FREE NOW. Il est également dans leur intérêt que les faux chauffeurs soient démasqués. Lorsque c’est le cas, ils sont immédiatement désactivés de l’application. Pour lutter contre ce problème, FREENOW collabore avec les autorités, a mis en place un système de contrôle strict basé sur des cartes biométriques. La reconnaissance faciale pose un problème juridique : c’est une violation de la RGPD , et il y a débat sur l’efficacité du système mis en place par Uber (représentants de VTC France font savoir qu’il est maintenant extrêmement efficace). Qu’est-ce que les chauffeurs recommanderaient de faire en plus ? (réponse de VTC de France : audit interne chez FREENOW, messages de sensibilisation pour les clients – réflexes, gestes à suivre etc. – pour que ces derniers se sentent plus en sécurité et savent quoi faire en cas problème).

PRIX NET

· VTC de France : Les chauffeurs aimeraient voir ce qu’ils gagnent hors commission. Quand le prix net sera-t-il clairement affiché sur l’application ?

Réponse FREENOW : Ce n’était pas forcément vu comme prioritaire jusqu’à présent, mais des actions vont être lancées pour essayer de répondre rapidement à cette demande.

FIXATION DES TARIFS PAR LES CHAUFFEURS

· VTC de France : VTC de France et PACA VTC soutiennent la tarification manuelle par les chauffeurs (coefficient multiplicateur appliqué à la grille tarifaire de base) – ils en ont fait part au ministère. Le sujet génère toutefois des désaccords : certains s’opposent à la possibilité de minorer le prix ; les représentants lyonnais se mobilisent pour que Uber, qui a mis en place cette option (coefficient de 0,9) la supprime. Lien avec les faux chauffeurs, plus prompts à accepter ces courses à bas prix.

· Réponse de FREENOW : Les données confirment que ce système tel que pratiqué aujourd’hui réduit les revenus des chauffeurs en tirant le prix des courses vers le bas. Et la tarification proposée aujourd’hui par FREENOW ne va pas à l’encontre de l’intérêt des chauffeurs : au contraire, les algorithmes permettent d’avoir une vision globale et de proposer un prix adapté. Pas d’opposition de principe à la tarification manuelle de la part de FREENOW ceci dit, mais pas dans ces conditions.

TARIF MINIMUM

· VTC de France : pour un tarif minimum. Des offres telles que Bolt Economy, qui n’est pas rentable pour les chauffeurs, tirent la profession vers le bas. Pour ce faire, ils veulent créer une sorte « d’Ordre National des VTC », sans pouvoir réglementaire mais qui pourrait faire des propositions suivies par toute la profession. VTC de France propose un montant de 7€ à Paris et de 9€ en banlieue. Pour eux cette hausse des prix devrait se coupler à une hausse de la qualité de service.

· Réponse de FREENOW : Ouverts à cette idée de tarif minimum, une réflexion est en cours au sein de l’entreprise. Il faut maintenir le dialogue sur ce sujet pour essayer d’avancer.

DISPATCH

· VTC de France : Les chauffeurs font remonter des problèmes de dispatch avec l’application FREENOW, qui semble créer de la frustration chez certains.

· Réponse de FREENOW : Le système utilisé n’est plus celui de Kapten. On est aujourd’hui sur un délai d’exclusivité de 5 secondes pour le chauffeur le plus proche du client. L’application FREENOW ne prend pas le dessus sur les autres pour des raisons techniques ; un travail est en cours pour améliorer la situation.

DIALOGUE SOCIAL

· FREENOW : Envisage la possibilité d’élaborer une charte, tel que prévu par la LOM. L’entreprise soutient la mise en place un dialogue social plus structuré entre les chauffeurs et les plateformes, dans le cadre de l’ordonnance qui doit être publiée le 24 avril.

· VTC de France : Accueille positivement ce projet de charte. Une réunion avec d’autres représentants de chauffeurs (y inclus INV si cela convient à FREENOW – à discuter) devrait être programmée sur ce sujet. Sur le dialogue social à venir, il y a déjà plusieurs individualités qui comptent se présenter aux élections côté représentants de chauffeurs.

SUJET SIMPLEMENT ÉVOQUÉS

· Paiement en liquide chez FREENOW ?

· Partenariat avec BMW/Daimler sur les véhicules ?

· Pourrait-on envisager un lien sur l’application qui permettrait aux chauffeurs de signaler en direct un incident avec un client ?

PROCHAINES ÉTAPES

Ø Organiser un groupe WhatsApp pour communiquer et gérer les problèmes du quotidien

Ø Planifier une réunion sur la Charte et le dialogue social